Fiscalité

Comment éviter de payer l’ISF ?

L’Impôt de Solidarité sur la Fortune ou ISF a commencé à exister lors de la montée au pouvoir du parti socialiste. Il existe depuis 1981 et actuellement, on compte près de 340.000 français sont concernés. Cet impôt supplémentaire s’adresse à tous ceux qui disposent d’un patrimoine net de 1.3 millions d’euros. Depuis 2012, le calcul de l’ISF se fait à partir d’une base de capital net détenu de 800 000 euros. Il est toutefois possible d’éviter de payer l’ISF mais sous certaines conditions bien particulières.

Pour ne pas payer d’ISF, n’y entrez pas !

Le premier paiement de votre ISF vous fera entrer automatiquement dans le fichier du FISC. Il faut déjà savoir que l’administration fiscale française est très pointilleuse à ce sujet. Aussi, la meilleure manière d’éviter de payer un ISF, c’est de ne pas y entrer. Si c’est déjà fait, sachez que vous serez analysés, fouillés et même épiés par l’administration fiscale. Un généreux contributeur, on ne le laisse pas passer si facilement. Le mieux serait donc de ne jamais dépasser le seuil qui est de 1.3 millions d’euros de capital net.

Comment faire alors?

Selon quelques spécialistes, il existe 5 règles d’or qui peuvent vous aider à éviter de payer l’ISF. Néanmoins, avant de les citer, il est toujours préférable de se faire assister par un avocat fiscaliste pour faire valoir vos droits et vous éviter des différends avec le FISC. Voici donc ce qui est conseillé pour éviter de payer l’ISF : surveillez la valeur de votre patrimoine, préférez les contrats de capitalisation, soyez endettés, privilégiez les démembrements et la nue-propriété, et faites une donation à vos enfants et à vos petits-enfants, si vous en avez déjà évidemment.

Ce type d’impôt supplémentaire faisait partie des promesses des candidats à la présidentielle. Suivez l’actualité pour savoir les éventuels changements.